bandeau

Club d'aéromodélisme du Vaucluse, Centre de Formation avion, planeur, hélicoptère. 

Jean-Claude avec son Baron thermique fait main ... Vive la belle province...

Gilles avec son nouveau joujou qui se prépare pour la coupe (des barons pas de champagne...)

Une petite nouveauté pour ce début 2014, avec un Albatros D.V, celui du baron rouge (et oui avant d'avoir son fameux tri-plan avec lequel il s'est fait descendre, il volait sur Albatros...).

Le premier vol a été des plus maquettes, avec un accu qui ne donnait rien et un décollage des plus poussifs. Après changement de motorisation et d'hélice (d'où l'absence de cône sur certaines photos...) cela a beaucoup mieux fonctionné.

 

Alors bon, c'est un avion d'époque, les ailerons ne servent à rien sauf pour faire des tonneaux, si on veut tourner, vive la dérive (un stage pour le Baron en perspective...).

 

Notez le fantastique pilote à l'échelle et la maquétisation parfaite du moteur, Benjamin n'est pas seulement un grand pilote il se double également d'un grand modéliste (pour les commentaires, c'est plus bas...).

 

Bref, 1m32 de pur bonheur...

Encore un petit nouveau aujourd'hui sur notre terrain. Pas si petit que ça d'ailleurs (1.76m).
Je parle d'un avion bien sûr : le nouvet EXTRA 260 de notre ami Gilles.

Superbe machine mue par une propulsion électrique de 2000W!

Elle vole de plus à merveille, et Gilles, qui est un pilote exigeant, était ravi.

  

J'en connais un qui va être jalou. Je ne dirai pas son nom, juste les initiales : JC.

  

 

Après une période japonaise : Calmato, Nakajima, Jean-Claude se relance à nouveau mais cette fois dans la voltige, avec un magnifique Wind S 50E de Seb Art de 1.6m d'envergure, monté en propulsion électrique.

Adepte du passage plein gaz en rase motte, il va devoir maintenant tourner une voltige accadémique car son avion est fait pour ça et il sait tout faire (l'avion!).

   

Un très bel avion qui vole parfaitement. 

Bastien, un nouveau petit laché, avait apporté aujourd'hui son BO 209 Monsun (réplique d'un avion de tourisme Allemand, 1m60, 3kg motorisé par un OS MAX 46 AX) afin de le mettre en l'air pour la première fois.

Il s'agit de son premier avion  sachant qu'il volait avant avec le Calmato du club. Vous imaginez donc un peu son stress quand on l'a mis en l'air (son avion, pas Bastien...).

Et bien ce Monsun vole comme une fleur, il n'a même pas eu besoin d'être trimé aux ailerons, seulement un peu à la profondeur et encore parce qu'il y avait du vent.

Félicitations à l'heureux papa...

Très belle journée improvisée de remorquage planeur ce jeudi 22 août :

Peu de pilotes de planeurs, mais quelle qualité! Fabrice et Alain qui furent tous deux tractés (enfin leurs planeurs) vers les cieux par l'éminent Jean Claude et son remorqueur nucléaire.

Il y eut 2 baptèmes de marque aujourd'hui :

-le premier vol du Ka8b de Fabrice, magnifique planeur de 6 mètres d'envergure. Le premier de cette envergure sur notre terrain des Valayans.

 

 

-Le plus gros planeur tracté à ce jour par le remorqueur électrique de Jean Claude.

Tout se passa formidablement bien, hormi la casse par 3 fois de la corde de tractage. A chaque fois le Ka8 retrouva intact le plancher des vaches, grâce à la dextérité de son pilote, Fabrice. Quand l'on dit que, parfois, tout ne tient qu'à un fil...

 

 

Et pour faire un petit retour vers les techniques plus anciennes, Pierre Schleiss a tenu absolument à propulser vers le ciel, un planeur de sa conception, grâce à un vénérable sandow, et ce fut là aussi un franc succès.

  

 

 

Aujourd’hui, jeudi  20 juin 2013, le DRAGCER de Jean Claude a enfin volé.

Mélange de DRAGster terrestre et de raCER volant, le DRAGCER a été pensé, dessiné, construit et piloté par Jean Claude, membre de notre club.

Le début de l’aventure : le club décide d’organiser une journée de passage « ailes et brevets » ouverte à tous. Jean Claude,  choisi de passer le brevet C, C pour Complet. Ce brevet est le plus complet, regroupant plusieurs disciplines de l’aéromodélisme : la réflexion, l’étude avec les recherches techniques, l’élaboration du plan, la construction, la mise au point et si tout va bien, le vol, jusqu’à l’atterrissage sans bobo.

Jean Claude n’a pas choisi la facilité : il décide de créer un modèle plan « canard ». En résumé, c’est un avion qui vole à l’envers : le plan canard à l’avant (la profondeur), l’aile à l’arrière et à la queue, une hélice propulsive.

Le premier vol, si l’on peut parler de vol, est un échec : décollage pratiquement à la verticale, mise en piqué et crash…des réparations en perspectives.

  

Le deuxième vol : décollage, virage à droite et droit dans la haie, aÏe !!! Encore des réparations.

Malgré le soutien de tous, Jean Claude commence à douter : nouveaux réglages, nouvelles modifications et hop…

Le troisième vol : décollage à peu près réussi, un premier tour de piste difficilement contrôlable, Jean Claude décide de poser au plus vite, deuxième tour de piste, perte de contrôle et le « Canard »  percute un arbre… Encore des réparations. On ne sait plus quoi dire pour remonter le moral du pilote. Chacun y va de son conseil sans trop savoir ce qui se passe.

Jean Claude qui s’accroche avec panache, jure que le prochain essai sera le dernier, bon ou mauvais. Il s’attèle une fois de plus aux réparations et aux dernières modifications qui lui semblent judicieuses. J’ai entendu dire qu’il y passait même des nuits entières (il parait qu’elles portent conseil).

  

Le quatrième vol : décollage  parfait, à fond la caisse. Le modèle a semble-t-il besoin de vitesse pour bien voler. Un tour de piste, virage à droite, virage à gauche, tout va bien. Jean Claude décide de poser. Atterrissage sur des œufs. On ne peut pas mieux faire… Ovation du public, venu nombreux pour l’occasion.

  

C’est enfin un franc succès : le brevet C est presque dans la poche…

Bravo à Jean Claude, bravo pour son savoir, sa persévérance et sa réussite… Au faite, Jean Claude…CHAMPAGNE !!!

Aujourd'hui un beau Pilatus de Gérald a pris son envol, 1 m 96, 4,4 kg le tout électrifié.

Le premier vol c'est passé sans encombre, nous avons même eu droit à un vol patrouille avec le cessna de Daniel (belle machine aussi)

  

et tout cela a failli mal se terminer avec un croisement des plus audacieux.

Ah ! Ces jeunes ...

 

Le PT 19 de Laurence a pris son envol aux alentours du 12 novembre dernier. C'est un beau bébé de 2 m et environ  5kg, électrifié par une personne du club dont le nom m'échappe...

On voit cette personne sur la photo, des propositions d'identification ??? Quoi qu'il en soit, on peut bien prendre la mesure de la grande taille de l'avion, ou de la petite taille du ...