Club de Modélisme du Vaucluse 84, avion, planeur, hélicoptère, école de pilotage

           Le club possède une équipe importante de Pilotes qualifiés QFIA (Qualification Fédérale à l'Initiation à l'Aéromodélisme) et détenteurs de la Qualification Fédérale de Moniteur en Aéromodélisme qui est à votre disposition pour découvrir et apprendre le pilotage de modèles radio-commandés.

Pour cela le club dispose de plusieurs appareils :

un calmato thermique et un électrique Un planeur Easyglider Un hélicoptère électrique fournit par la FFAM
calmato reasyglider rraptor ffam r


Ce que l'on appelle écolage revient à peu de chose près à de la conduite en auto-école. L'élève a les commandes totales ou partielles de l'avion qui lui sont données par le moniteur qui a tous moments va pouvoir "reprendre la main" en cas de faux pas. Les deux radios étant reliées par un cordon dans un rapport maître, esclave (attention je ne parle que des radios).

Pour les personnes désirant faire connaissance avec l'aéromodélisme

Nous proposons dans la même journée 2 vols d’initiation avec le matériel du club et un moniteur.                                                                                                                                                                                                         

        A l’issue de ces séances, si l’élève décide de poursuivre son apprentissage, il devra 

             - Prendre une licence FFAM

 - Prendre une adhésion au club

  - Posséder son propre matériel : avion et radio commande (la fédération permet aux débutants de – 18 ans d’acquérir ce matériel à un prix très raisonnable).


Ensuite les  l’élèves sous l’œil attentif des anciens évolue seul dans les airs.

DX4A4697 rIMG 8183 rDX4A4694 r

Au cours des séances d’apprentissage : l’élève et son moniteur effectuerons des vols d’apprentissage jusqu’au « lâcher » du nouveau pilote. Pendant ces séances d’apprentissage en « écolage », il est rappelé que si un crash intervient au décollage ou lors de l’atterrissage, avec le matériel de l’élève, celui-ci est seul responsable des dégâts occasionnés.